Hephaistos | Titans de l'Olympe

Hephaistos | Titans de l'Olympe


Hephaistos | Titans de l'Olympe

Le boiteux du mont Olympe : Héphaïstos.

La naissance du dieu forgeron

Héphaïstos (Titans-olympe), ou encore Vulcain (dans la mythologie romaine) est le dieu grec du feu, des forgerons, de l’artisanat, de la métallurgie et de la maçonnerie. Il est né d’Héra par parthénogénèse, bien que d’autres auteurs lui aient attribué Zeus comme père. On dit que Héra, jalouse de son Mari qui ait enfanté Athéna sans elle aurait décidé d’en faire de même. Elle conçoit alors Héphaïstos. Malheur pour elle, le dieu nait terriblement laid…et boiteux ! Pour cacher sa honte, elle le pousse le jour même de sa naissance du mont Olympe. Ainsi, aucun dieu ne connaitrait son existence et Héra n’aurait pas à subir cette humiliation. La misérable tombe dans la mer où il est recueilli par Thétis, nymphe marine et Eurynomé, une Océanide. Les deux divinités le sauvèrent et l’éduquèrent pendant neuf années dans une grotte qui fut aussi sa première forge.

Les œuvres du forgeron

Pour se venger de sa mère, il lui conçu un trône en or et l’envoya un mont Olympe. Une fois que la reine du ciel s’assit, elle se trouva enchainée, incapable de bouger. Afin de lui venir en aide, Zeus décide de donner la main d’Aphrodite à qui ramènera Héphaïstos au domaine des dieux. Aphrodite pensait que son amant, Arès, dieu de la guerre serait celui qui y arriverait. Malheureusement, les tentatives musclées de dieu de la guerre ne parvinrent point à déjouer les pièges du forgeron. C’est finalement Dionysos qui, grâce à des mots doux, et un peu de vin parvint à le faire monter à l’Olympe. Il lui dit en effet de se rendre de lui-même. Une fois arrivé au paradis, le boiteux, ivre, libère sa mère et demande sa récompense. Ce fut ainsi qu’il épousa la déesse de l’amour et de la beauté. Pour le remercier, sa mère lui fit construire un palais muni d’une forge. Le boiteux était maintenant devenu le grand forgeron de l’Olympe. D’ailleurs, il fit pour les dieux plusieurs armes. Pour le roi des cieux, Héphaïstos construisit le trône, son sceptre, sa foudre ainsi qu’une égide faite de la peau de la chèvre d’Amalthée. On peut aussi citer les flèches d’Apollon et d’Artémis, le trident de Poséidon, l’égide de Athéna et la ceinture magique d’Aphrodite. Il ne faut pas oublier le char, le lit et la barque ronde de Hélios.

Le boiteux et Athéna

Athéna est la fille de Zeus et Métis, une Océanide. C’est la déesse de la raison, de la sagesse et de la stratégie militaire. Certains mythes disent que le dieu forgeron aurait assisté à la naissance d’Athéna. En effet, suite à une prophétie, Zeus avala Métis encore enceinte pour espérer que l’enfant ne voie pas le jour. Mais Athéna grandit dans le corps de Zeus et monta dans son crâne. Le dieu eut alors un terrible mal de tête et demanda à Héphaïstos de lui fendre le crâne avec sa hache. Un autre mythe est aussi attaché aux deux dieux, celui de la naissance de Erichthonios. Un jour, Athéna alla voir le forgeron pour lui commander des armes. Héphaïstos, trompé et quitté par Aphrodite lui fit ses avances et tenta de la violer. Sa semence se répandit qui l’essuya avec un morceau de laine et le jeta du mont Olympe. Le chiffon tomba alors sur la Terre (Gaia) et la féconda. De cela est né Erichthonios. Athéna l’éleva et le considéra comme son propre fils.